Table de salon en acajou estampillée CANABAS, collection David-Weill, Paris époque Louis XV vers 1770.

Table de salon en acajou estampillée CANABAS, collection David-Weill, Paris époque Louis XV vers 1770.

Tables

Epoque : XVIIIe siècle

Style : Transition

Dimensions :
Largeur : 72 cm
Hauteur : 71 cm
Profondeur : 44 cm

Etat : Bon état


Description :

Table de salon en acajou estampillée CANABAS, collection David-Weill, Paris époque Louis XV vers 1770.

 

Modèle à pieds cambrés en acajou massif , ouvrant par un tiroir sur le coté, le plateau de forme rectangulaire à léger galbe et angles à petits pans coupés est orné d’un cuir noir dans un encadrement en acajou avec un fin rebord « à cabaret ».

Les traverses à décrochements « à la grecque » , les pieds légèrement cambrés à chanfreins suivant les pans coupés du plateau.

 

Ornementation de bronzes dorés d’origine dont  entrée de serrure et chaussons pour les pieds.

 

Bâti de chêne.

 

Estampillée deux fois J.CANABAS et poinçon de jurande JME.

 

 

 

Marques à l’intérieur du tiroir et sous une traverse DW 37/117 pour le numéro d’inventaire de la collection David-Weill.

 

Travail Parisien d’époque transition Louis XV-Louis XVI vers 1770-1775.

 

David David-Weill (1871-1952) est un grand banquier et financier gérant de la banque Lazard fondée par son père et régent de la banque de France à partir de 1935.

Il est surtout connu pour être un des plus grands collectionneurs d’art et mécènes du XXème siècle, ses dons à different musées se comptent par centaines …Louvre, Carnaval, union des arts décoratifs, musée Guimet…

Le numéro d’inventaire de nos sièges, se rapporte probablement à lui  (voir notre série de chaises par Pierre Bernard) bien que son fils Pierre fut lui aussi un important collectionneur tout comme de nombreux descendants.

Comment ne pas citer Michel et Hélène David-Weill, grands passionnés d’art , notamment de mobilier 18 ème français.

Nous ne pouvons que saluer leurs nombreuses actions en faveur de notre siècle d’or, pendant dix-huit années de présidence aux musée des arts décoratifs de Paris jusqu’en 2013 .

 

Joseph Gengenbach dit CANABAS (1712-1797) est un ébéniste d’origine Allemande reçu maitre à Paris le 1er Avril 1766.

Comme l’indique le livre de P.Kjellberg le mobilier Français du 18 ème siècle , « il est le grand maître des petits meubles en acajou ».

Avant d’accéder à la maitrise il travaille pour Pierre Migeon et Jean François Oeben.

Il gardera toute sa vie l’héritage de ce dernier, notamment pour son goût pour les meubles à transformations et les formes aux galbes mesurés , plaqués du plus bel acajou et simplement soulignés par des bronzes discrets mais de grande qualité de ciselure.

Malgré une production très variée, de pupitres, commodes, guéridons, bureaux ….c’est bien les rafraîchissions et les tables qui lui apporteront le plus de succès.

 

Notre avis:

 

Encore de style Louis XV mais annonçant le néoclassicisme notre table est un très bel exemple de la production de Canabas.

Finesse, pureté des formes et tonalités douces d’un acajou de grande qualité font de cette petite table à écrire une pièce de salon assez rare.

C’est sans doute pour ses raisons qu’elle se trouvait anciennement dans la collection David-Weill.

Nous contacter

Téléphone :

Nom* :

E-mail* :

Message* :

(* champs obligatoires)

Produits similaires